Santé

Identifier et éliminer les parasites intestinaux des chiens et chats

parasites

Les vers et les protozoaires représentent les principales classes de parasites infestant les intestins des chiens et chats. La présence de ces parasites dans l’organisme de ces animaux constitue un risque certain susceptible de mettre en danger leur état de santé a posteriori.

Les parasites se logeant dans les intestins des chiens et chats sont nombreux : dipylidium, ascaris, trichures ou encore ankylostomes. L’infection parasitaire chez les animaux domestiques se transmet parfois à l’homme par le biais d’un contact direct avec son chien. D’où l’intérêt de traiter l’animal aussitôt dès l’apparition des premiers symptômes.

Les vers infectieux ou helminthes des chiens et chats : vers intestinaux et parasites cardio-respiratoires

Il existe deux types bien distincts de parasites pouvant infester l’organisme des chiens et chats. Et ils ont des conséquences plus ou moins graves sur leur état de santé. Les vers digestifs constituent certainement la catégorie la plus connue des parasites présents dans l’organisme de ces animaux domestiques. Il est possible d’en avancer 5 espèces qui se développent fréquemment dans l’appareil digestif et les voies intestinales des chiens et chats (Ascaris, Trichures, Ankylostomes, Strongyloidés et vers solitaires comme ténias et dipylidium caninum). Le fait de donner un vermifuge aux chiens contaminés semble être la meilleure solution pour lutter contre la prolifération de ces parasites dans l’organisme de l’animal.

Outre les vers digestifs, les parasites cardio-respiratoires font aussi courir des risques à l’état de santé des chiens et chats bien qu’ils soient plus rares. Certains de ces vers, comme Crenosoma et Oslerus, se logent dans les poumons du chat ou du chien. Ils peuvent provoquer des troubles plus ou moins graves. Le traitement aux vermifuges semble fournir des résultats probants face à ces différentes pathologies.

Infections asymptomatiques et peu visibles

Le propre des infections parasitaires des chiens et chats est l’apparition tardive des symptômes associés. Autrement-dit, l’état de forme de l’animal semble être tout à fait normal au début de l’infection. Ce phénomène explique souvent l’arrivée d’un traitement à un stade déjà bien avancé de l’infection. Les infections parasitaires du chien sont asymptomatiques et difficiles à percevoir la plupart du temps. L’animal aura ainsi tendance à souffrir en silence en attendant l’apparition des premiers symptômes (amaigrissement, selles volumineuses, selles luisantes en surface, flatulences…). Ces signes doivent alerter les propriétaires de chiens. Puisqu’ils illustrent de manière tangible les troubles physiologiques dans le tube digestif de l’animal.

À ceci s’ajoutent parfois des vomissements occasionnels, de la diarrhée et des poils ternes. Ce qui démontre une présence d’infections dans l’organisme du sujet atteint. La souffrance provoquée par ces symptômes justifie le recours à la vermifugation pour aider l’animal à se sentir mieux.

Mener une action préventive : vermifuger régulièrement son chien

Les propriétaires de chiens doivent en principe prévoir des actions ordonnées pour lutter efficacement contre la prolifération des vers intestinaux et d’autres parasites dans l’organisme de l’animal. Les spécialistes et les vétérinaires conseillent souvent la vermifugation à titre préventif de 2 à 4 fois par an sur un animal adulte. Vermifuger régulièrement son chien présente un réel intérêt. Il permet à la fois de protéger la santé de l’animal et de son maître. Il s’agit aussi de participer à l’amélioration de la santé de collectivité.

Comment here