Tourisme

À la découverte de 5 monuments historiques au Moyen-Orient

Moyen-Orient

L’Iran est un pays méconnu et souvent évité par de nombreux voyageurs. Pourtant, c’est un pays chargé d’histoire avec un patrimoine incroyable. En effet, ce pays du Moyen-Orient est une destination authentique épargnée du tourisme de masse promettant de belles rencontres culturelles et humaines.

Vous y découvrirez des paysages variés ornant d’anciennes cités millénaires. Dans cet article, vous trouverez 5 monuments historiques dont le raffinement des détails architecturaux persans vous laissera sans voix durant votre séjour en Iran.

Le mausolée de l’imam Reza

La deuxième plus grande ville de l’Iran, Mechhed aussi considéré comme l’une des villes les plus saintes du chiisme, abrite l’une des plus grandes mosquées au monde : le mausolée de l’imam Reza. Ce monument fut construit en l’honneur de Ali al-Reza qui était le 8e des Douzes Imams du chiisme duodécimain. Ils étaient les successeurs spirituels et politiques après la mort du prophète Mahomet. Chaque année, ce monument attire des millions de visiteurs et si vous souhaitez en faire partie, renseignez-vous ici concernant un voyage au Moyen-Orient ou plus précisément en Iran.

La maison des Tabātabāei en Iran, au Moyen-Orient

Construite dans les années 1840, la maison des Tabātabāei est aussi appelé « Khāneh-yé Tabātabāeihā ». Elle abritait la fameuse famille des Tabātabāei. Cette dernière est connue pour avoir été d’influents marchands de tapis dans la ville de Kachan en Iran. Vous y verrez une demeure à l’architecture résidentielle persane conçue par l’architecte iranien, Oustad Ali Maryam. Ce dernier a également construit la maison des Boroudjerdi en 1857 pour la fille des Tabātabāei qui venait de se marier. Cette maison se trouve également à Kachan et elle est considérée comme un véritable chef-d’œuvre de l’architecture persane traditionnelle.

La mosquée du Cheikh Lotfallah

La ville d’Ispahan abrite la première mosquée érigée sous le règne des Safavides au début du XVIIe siècle (de 1598 à 1619). C’est la mosquée du Cheikh Lotfallah ou Masjid-i Sadr. Cet édifice religieux ayant également servi en tant qu’oratoire pour le souverain vous séduira pour son décor. Ce dernier est réalisé avec des lambris d’onyx jaune et de la céramique glaçurée. Cette petite mosquée abrite une salle de prière entièrement recouverte par le dôme. Et vous accéderez en suivant un long couloir sombre en chicane menant à un grand portail. C’est un magnifique édifice religieux qui mérite amplement le détour.

La cathédrale Vank

Un autre monument qui mérite votre attention pendant votre visite à Ispahan est la cathédrale Vank plus connue sous le nom de la « Cathédrale Saint-Sauveur d’Ispahan ». Elle est réputée pour être la cathédrale la plus visitée en Iran. Et elle se trouve dans le quartier arménien de la ville appelé La Nouvelle-Djolfa ou Nor Djougha. Autrefois, elle était appelée « Hovsep Armatatsi » en l’honneur de l’homme ayant descendu le corps du Christ la croix Joseph d’Arimatée.

Le nom de Vank ne lui fut attribué que lorsque l’ensemble architectonique avait été réalisé sous le nom de « Sourp Amena Perguitch Vank ». Ce qui signifie « le monastère qui défend le peuple ». De nos jours, la cathédrale abrite un musée consacré à l’histoire des Arméniens de la Nouvelle-Djolfa. C’est une bibliothèque qui renferme près de 700 manuscrits arméniens ainsi qu’une ancienne imprimerie.

Le temple du feu de Yazd

Construit en 1934, le temple du feu de Yazd ou Atashkadeh-e Yazd est le seul temple en Iran faisant partie des neuf Atash Behrams (des temples du feu ayant le grade le plus élevé). En effet, les huit autres Atash Behrams se trouvent en Inde. Il se trouve dans la ville de Yazd situé dans la province du même nom en Iran. D’après l’histoire, le feu sacré du temple aurait été allumé depuis environ 470 av. J.-C. Et à l’origine il fut créé par le souverain Sassanide dans le temple de feu de Pars Kayan avant d’avoir été transféré dans d’autres temples.

C’est en 1934 que le feu sacré fut déposé dans la maison du grand prêtre à Yazd. Vous aurez l’occasion d’admirer le feu sacré à l’extérieur de la chambre en verre pendant votre voyage en Iran étant donné que seuls les zoroastriens sont autorisés à se rendre dans la zone du sanctuaire du feu.

Comment here